Contrat AESH et élèves autistes : quelles obligations pour l’employeur ?

Le contrat des Accompagnants d’Élèves en Situation de Handicap (AESH) soulève de nombreuses questions quant aux obligations de l’employeur vis-à-vis des élèves présentant des troubles du spectre autistique. Comment les établissements scolaires doivent-ils s’adapter pour assurer un accompagnement adéquat à ces élèves ? Quelles sont les responsabilités des employeurs dans ce cadre ? Cet article se propose de faire le point sur ces enjeux essentiels pour l’inclusion des élèves autistes au sein du système éducatif.

Le rôle et les missions de l’AESH

L’AESH est un professionnel chargé d’accompagner les élèves en situation de handicap, dont ceux présentant des troubles du spectre autistique, dans leur parcours scolaire. Ce métier a été créé en 2014, en remplacement des Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS). Les AESH sont recrutés par les établissements scolaires sur la base d’un contrat à durée déterminée ou indéterminée, avec pour objectif principal de favoriser l’autonomie et la réussite scolaire des élèves concernés.

Leurs missions sont variées et adaptées aux besoins spécifiques des élèves qu’ils accompagnent. Ils peuvent intervenir dans plusieurs domaines tels que l’aide à la communication, la socialisation, l’accès aux apprentissages, la mobilité ou encore la prise en charge des besoins physiologiques et de santé. Les AESH travaillent en étroite collaboration avec les enseignants, les équipes éducatives et médico-sociales, ainsi qu’avec les parents d’élèves.

Les obligations de l’employeur envers les AESH

En tant qu’employeur, l’établissement scolaire a plusieurs obligations à l’égard de l’AESH. Tout d’abord, il doit veiller à ce que le contrat de travail de l’AESH soit conforme au cadre légal et réglementaire en vigueur. Cela implique notamment de respecter les conditions de recrutement, la durée du contrat, le temps de travail et la rémunération prévus par la loi.

A découvrir également  Comment changer le siège social d'une société : aspects juridiques et démarches à suivre

Par ailleurs, l’employeur doit assurer une formation professionnelle initiale et continue aux AESH. Cette formation doit leur permettre d’acquérir les compétences nécessaires pour accompagner efficacement les élèves autistes dans leur scolarité. Elle est généralement organisée par les académies et comprend des modules théoriques et pratiques adaptés aux besoins spécifiques des élèves concernés.

L’employeur est également tenu d’évaluer régulièrement les compétences et les pratiques professionnelles des AESH. Cette évaluation doit être réalisée en lien avec l’équipe éducative et peut donner lieu à des ajustements du plan d’accompagnement individualisé de l’élève autiste.

L’adaptation des établissements scolaires aux besoins des élèves autistes

En plus de veiller au respect des droits et obligations des AESH, les établissements scolaires doivent s’adapter pour accueillir et scolariser les élèves autistes dans les meilleures conditions possibles. Cela passe notamment par la mise en place d’aménagements pédagogiques et matériels adaptés à leurs besoins spécifiques.

Ces aménagements peuvent concerner l’organisation des enseignements, la gestion du temps et de l’espace, l’utilisation de supports pédagogiques spécifiques ou encore la mise en place de protocoles d’évaluation différenciés. Ils sont déterminés en concertation avec l’équipe éducative, les parents d’élèves et l’AESH.

L’accueil des élèves autistes dans les établissements scolaires doit également s’appuyer sur une politique d’inclusion favorisant leur intégration sociale et leur participation aux activités scolaires, sportives et culturelles. Cette politique suppose une sensibilisation et une formation de l’ensemble de la communauté éducative aux enjeux liés à l’autisme, ainsi qu’une coopération étroite avec les partenaires médico-sociaux et associatifs.

En résumé, le contrat AESH implique de nombreuses obligations pour l’employeur afin de garantir un accompagnement adéquat aux élèves en situation de handicap avec troubles du spectre autistique. Entre formation professionnelle pour les AESH, adaptation des structures scolaires et aménagement pédagogique, il est essentiel que l’établissement scolaire s’investisse pleinement dans cette démarche pour favoriser l’inclusion et la réussite scolaire de tous les élèves concernés.

A découvrir également  Faire une requête en relevé de forclusion : tout ce que vous devez savoir